EclaircieLe billet du jour est presqu'un billet de vacances et quoi de mieux que les vacances pour innover. Je croyais que les vacances c'était pour se reposer ! Oui mais ... Comme toute activité nécessitant de la créativité, l'innovation demande de revoir régulièrement les fondamentaux pour apprécier si certaines pistes ont été oubliées. Faisons tout d'abord une petite digression pour ouvrir la réflexion. La sociologie (quel rapport avec l'innovation ?) montre que les peuples et les civilisations en dehors de leurs volonté propres sont dépendants de l'environnement dans lequel ils évoluent. Quand je dis l'environnement, je devrais dire les environnements car comme se plait à le démontrer Edgar Morin dans sa remarquable "Méthode", tous les systèmes vivants sont bouclés et s'ils évoluent c'est qu'ils sont tolérants au changements de leurs entrées et suffisamment robustes pour continuer à faire perdurer leur fonction même si leur environnement change.

C'est aussi vrai pour l'innovation. Que signifie innover dans un environnement d'entreprise ? Comme nous l'avons déjà abordé, cela signifie d'abord avoir des dirigeants qui sont convaincus d'une nécessaire remise en cause et d'une écoute permanente, mais aussi conscient de se qui est acceptable à la taille de l'entreprise ou de l'environnement de ses clients. Comme bon nombre d'activités humaines (rien n'est gratuit ...) il faut que le financement (en argent direct, en temps disponible, en réunions d'échanges ...) soit bien là, et que la direction soit donnée. Faire de la réduction des couts, quand ce n'est pas une habitude récurrente, c'est de l'innovation ... mais si l'objet de proposer à sa clientèle des produits, des services ou des usages différents et générateurs de revenus (contrats, reconnaissance, image de communication ...), il faut bien arriver à la question de la méthode et des objectifs définis. ou vais-jeComme l'équipe dirigeante a parfois des objectifs sectoriels divergents (production vs commercial vs études vs qualité vs RH ...) et des moyens limités, que le dirigeant d'entreprise a les contraintes de rentabilité de son établissement et celles de son conseil d'administration ... et que prendre des risques sans savoir pour quels buts précis, pour quels bénéfices attendus et à quel horizon, cela génère souvent des arrêts, des pulsions temporaires et pas une acceptation à provisionner sur un bilan, comme pour les investissements ou les provisions, une enveloppe pour préparer l'avenir. l'Union européenne avait demandé en 2002 sauf erreur de ma part un objectif de 3% aux entreprises en termes de "R&D-Innovation" pour assurer leur développement et leur avenir en 2002 ... Lettre morte ou proposition irréaliste ? Ni l'un, ni l'autre la première innovation consiste a prendre en compte son utilité et à lui dégager des ressources ... Decider d'innover réellement et concrètement, c'est une innovation. Comme on innove pas tous les jours, passer par une structure extérieure semble une démarche raisonnable pour définir ce que l'on souhaite faire. Produit/Service et date d'introduction sur le marché de l'entreprise, prendre du recul sur ses activités et la façon dont elles sont réalisées (en interne ou en externe), mais il ne faut pas non plus ignorer le GBS (Gros Bon Sens) que ce soit sur ce que l'on veut obtenir, l'investissement mis et le retour attendu sur cet investissement ou sur la personne qui va être chargée de définir, mettre en place ... et bien entendu réussir ce chalenge (que l'on encourage souvent ... chez les autres). Je pense que l'on peut reprendre cette analyse en appliquant des critères différents mais qui montrent tous globalement que l'innovation est du domaine de chacun mais avec des critères qui dépassent majoritairement les domaines de prédilection de chacun. D'où la nécessité de croiser les expériences volontairement dans un environnement donné.

coherence groupeAlors cette innovation, si volontiers présentée comme d'abord technologique mais dans ce cas essentiellement liée aux études de produits, de services (moins évident déjà pour des techniciens ne rencontrant pas le client ...) et je n'ose pas parler d'usages (hein messieurs les financiers ? et pourtant Google, Facebook ...), cette innovation que devient-elle ? Comment ne pas parler de replacer l'individu dans un cadre de travail adapté et productif agréable (n'est pas les RH avec le lean et autres méthodes japonaises à adapter à nos cultures occidentales ?), avec une supply chain qui produit le valorisable de l'entreprise++ et pas les services annexes à faible valeur ajoutée (contrôler les impôts des salaries ou faire la chasse à l'évasion fiscale ? dans le secteur public). Je n'oublierait pas le secteur commercial dont le rôle si important est si souvent décrié (allez faire de la prospection dans le dur, chez des prospects que vous ne connaissez pas encore et nous reparlerons de l'image du commercial "facile" ...), mais qui sait aussi "ronronner" en démarchant les clients habituels en "oubliant" les tendances du marché à anticiper (rôle réel Marketing) en tenant compte du retard que les autres secteurs de l'entreprise mettront à rattraper ou réaliser dans un temps trop contraint pour pouvoir trouver des solutions nouvelles.

Complementarité et integralitéL'innovation c'est les autres moins souvent un questionnement qu'est-ce que pourrais faire dans mon activité pour que l'entreprise aille mieux et reconnaisse cette "conscience professionnelle durable". Innover fait partie d'une conscience professionnelle qui est celle d’être performant en termes de solutions (la fameuse expertise), en termes de pratiques et de couts (qualité) mais aussi de pérennité de l'entreprise qui vous emploie ... même si la réalité économique à aujourd'hui tendance à limiter cette proposition. La question est posée aux innovateurs financiers sur le domaine. Innover c'est accepter souvent des grandeurs supplémentaires dans son domaine d'action.

clin doeilAllez il me faut arrêter ce billet. Je dois rêver, être en totale déconnexion de la réalité des entreprises pour parler comme cela ! A moins que ... mais oui c'est cela, j'ai besoin de vacances ! Alors faites vous aussi juste un petit bilan de ce qui est et de ce qui pourrait être, les vacances c'est fait pour cela ... Bonne vacances à tous et rappelez moi à la rentrée pour changer votre monde.